Ecole Normale Superieure De Lyon

  • Doyenne des sociétés immobilières du Second Empire (antérieure même aux sociétés parisiennes), la Société de la rue Impériale (SRI) offre la possibilité de restituer plus de 150 ans de gestion immobilière d'un bâti «haussmannien» dans la principale artère d'une grande ville, Lyon. De sa création (1854) à sa disparition (2007) la SRI n'a cessé de placer la gestion des immeubles au centre de ses activités. Cette longévité exceptionnelle tranche avec les durées éphémères des sociétés immobilières nées dans la foulée des politiques de grands travaux au XIXe siècle. Elle bascule progressivement dans une logique financière à la fin des années 1960 à la suite d'une prise de contrôle par le milieu bancaire des grosses sociétés immobilières. Le rachat de la SRI par le fonds souverain d'Abou Dhabi achève le processus de financiarisation d'une des pièces les plus prestigieuses de l'immobilier lyonnais.Nourrie par des archives exceptionnelles, l'histoire de cette société immobilière permet de retracer, dans le temps long, les transformations des espaces urbains et de mieux comprendre le rôle du capital financier dans la production de la ville. Elle constitue de ce fait une approche originale de l'imbrication de l'économique et de l'urbain.

  • Alors que plus de la moitié des ménages français sont propriétaires de leur logement et que les thématiques immobilières prennent une ampleur toujours croissante, on sait encore peu de choses sur la façon dont se construisent les choix des acteurs sur les marchés immobiliers. Ceux-ci ne relèvent pas uniquement de déterminants économiques mais sont également le fruit d'un processus de négociation, menée bien souvent avec un intermédiaire qui peut y tenir une place prépondérante. Les agents immobiliers, qui comptent parmi les principaux acteurs sur les marchés du logement, restent toutefois méconnus et peu étudiés.

    Cet ouvrage montre comment les agents immobiliers élaborent le cadre de la transaction immobilière, à la fois par le biais de techniques commerciales qui tendent à favoriser une certaine proximité sociale avec la clientèle, et au travers des dimensions de service et de conseil qui orientent les décisions patrimoniales et les choix résidentiels des acheteurs. Sur la base d'une enquête sociologique approfondie attentive à la contextualisation des pratiques des acteurs, le présent ouvrage apporte une contribution neuve et originale à la sociologie des marchés du logement.

empty