Documentation Francaise

  • Succédant à la première migration médiévale, la migration militaire polonaise du XVIIIe siècle a annoncé une autre migration de Polonais désireux de combattre, au sein des armées françaises, pour leur pays alors occupé par des puissances étrangères. Ces officiers polonais ont créé au fil des décennies des réseaux de résistance et de réflexion un peu partout en Europe, pour sauver l'idée de la nation polonaise. De ce choix idéologique, est née une émigration plus politique, à partir des années 1830, relevant d'une typologie plus révolutionnaire, pour aboutir, notamment, à la participation des Polonais vivant encore en France à la Commune de Paris. Cette synthèse des relations franco-polonaises au XIXe siècle permettra de mieux comprendre les liens entre la France et la Pologne.

  • Après un rappel historique, ce document dresse un bref état des lieux du racisme, de l'antisémitisme et des discriminations en France, ainsi que des moyens de lutte mis en oeuvre par les institutions de la République et la société civile. Un document utile, alors que la prolifération des discours de haine et des actions stigmatisantes ainsi que la persistance des préjugés prouvent chaque jour qu'il reste un long chemin à parcourir pour combattre le racisme sous toutes ses formes.

    Après un rappel historique, ce document dresse un bref état des lieux du racisme, de l'antisémitisme et des discriminations en France, ainsi que des moyens de lutte mis en oeuvre par les institutions de la République et la société civile. Un document utile, alors que la prolifération des discours de haine et des actions stigmatisantes ainsi que la persistance des préjugés prouvent chaque jour qu'il reste un long chemin à parcourir pour combattre le racisme sous toutes ses formes.

  • La question des cultures immigrées apparaît d'abord comme une question sociale : dans les années 1960, on parle d'abord d'une immigration de travail qui véhicule une culture et un « folklore ». Puis apparait une certaine fascination pour le pouvoir créateur et artistique des cultures « métissées », à travers la génération des enfants de parents immigrés, qui ont grandi en France. C'est l'émergence, au début des années 1980, d'une lecture culturelle et non plus seulement sociale de l'immigration. Les politiques culturelles, mises en oeuvre avec ou sans le ministère de la culture, se mettent alors au service de l'intégration, en reconnaissant la notion de pluralité des cultures. Au tournant des années 1990, les notions de représentation et de lutte contre les discriminations apparaissent dans les politiques culturelles, à travers notamment la promotion de la diversité dans les médias et la reconnaissance de la contribution des immigrés dans l'histoire nationale. En retraçant l'histoire des politiques culturelles en direction des immigrés, cet ouvrage souligne le chemin parcouru et l'évolution des mentalités.

  • Cet ouvrage éclaire les relations complexes entre les réalités migratoires et la diversité des langues issues des migrations dans la société française. Il répond aux questionnements de notre société aujourd'hui : quelle est la situation du plurilinguisme en France et en Europe ? Comment penser l'apport de ces langues dans une tradition monolingue ? Des politiques publiques sont-elles mises en oeuvre en faveur de l'acquisition du français et du maintien des langues d'origine ? Chez les écrivains en exil, quelles relations se tissent dans l'écriture entre langue maternelle et langue d'accueil ?
    Cet ouvrage fait suite aux journées d'études annuelles, intitulées « Migrer d'une langue à l'autre ? », organisées conjointement depuis 2013 par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) et le Musée national de l'histoire de l'immigration.

empty